Le Travail d’Intérêt Général existe depuis 1983 mais ne représente aujourd’hui que 6 % des peines exécutées en France. Pourtant cette alternative à la prison permet de réduire la récidive. Son taux de réussite s’élève à 80%. Le gouvernement a donc créée une agence entièrement dédiée au TIG et teste une plateforme numérique pour améliorer le travail des différents acteurs. La juridiction de Dijon fait partie des quatre sites pilotes.

Augmenter le nombre de postes d’ici 2022

D’ici 2022, le gouvernement souhaite augmenter le nombre de postes de TIG, de 20.000 à 30.000. La plateforme numérique qui est testée depuis février dernier dans la juridiction de Dijon comme trois autres sites pilotes est avant tout un outil de géolocalisation. Elle permet de recenser avec précision les lieux où les offres de TIG sont possibles. En Côte-d’Or, la plateforme a recensé 400 postes existants mais seule une centaine est opérationnelle.

Pour consulter l’article cliquer ici.

Categorie

Comments are closed